Fédération du Loiret

Fédération du Loiret
Accueil

Propriété « GRISON » : aménager sans faire du fric

 
 
 
 

Le projet de construction immobilière en plein centre ville de Saint Jean de la Ruelle sur l’ancienne « propriété Grison » au 124 rue Charles Beauhaire appelle de ma part plusieurs observations que j’ai défendues en commission :

  1. La ville confie cette opération immobilière à un investisseur « Nexity ». Les deux projets présentés en commission avaient la même philosophie ; faire de l’argent. Cette opération sent le fric. Qu’en sortira-t-il ? des logements pour qui ? à quels prix ? J’ai proposé à la commission de renvoyer la copie à l’aménageur et de lancer un autre appel d’offre avec un cahier des charges axés sur le caractère social, la recherche de coûts bas en matière d’énergie pour les locataires, des engagements en faveur de l’environnement. Les projets proposent de faire 90 logements sur une toute petite surface. « Ils vont réduire » a-t-il été promis.

  2. La démolition de la « maison bourgeoise » était une hypothèse. Celle-ci était refusée par 15 membres présents, c’est-à-dire nettement la majorité. Qu’on ne nous donne pas de leçon sur l’assiduité aux commissions si celles-ci ne servent à rien !!!

  3. Pourquoi démolir cette maison ? Elle appartient au patrimoine des stéorullans depuis des dizaines d’années. Avec son parc et ses cèdres magnifiques, elle pourrait être restituée aux habitants. J’ai fait la proposition de la transformer en un lieu d’hébergement collectif de groupes. Il n’en existe aucun au nord de l’agglomération. Groupes en transit, classes de découverte, groupes en séjours de travail etc….Cette proposition était nettement partagée par plusieurs membres de la commission. J’ai proposé de revoir les aménageurs et de leur mettre cette exigence dans le cahier des charges. Il faut en finir avec le diktat des investisseurs. Les élus doivent avoir la main sur ce qui se fait sur leur commune.

Je défendrai ce point de vue lors du vote du conseil. Cette opération ne doit pas rester privée. Les citoyens ont leur mot à dire sur l’aménagement de leur ville et les investisseurs ne doivent pas venir faire leur loi du fric.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.