Fédération du Loiret

Fédération du Loiret
Accueil

Conseil municipal du 16 décembre 2011 : vote du budget primitif 2012

 
 
 
 

 

Quelques points de mon intervention :

Si je partage la plupart des choix d’investissement et des décisions comme la très faible augmentation des tarifs de restauration (1/2 du coût de la vie), je souhaite donner quelques éléments d’appréciation.

LE CONTEXTE.

  • Les marchés veulent contraindre les états à ligoter leurs services publics. (Grèce, Portugal, Italie, Espagne) les agences de notation veulent gouverner. Les marchés financiers nomment les 1er ministres.
  • Les dirigeants européens veulent graver dans le marbre l’obligation de sanctions aux états qui dérogent. Je réponds à l’UMP : « non les élus communistes ne voteront pas la règle d’or ».
  • Quels services publics s’il n’y a pas de changement de cap ? s’il n’y a pas une gauche courageuse qui se donne l’objectif de sortir le pays de cette dictature ?
Comment notre service public peut-il répondre aux besoins ?
  • La plupart les budgets des services sont au régime minceur. Soit à la baisse, soit au maintien au mieux. Vous annoncez –2% des dépenses courantes.
  • 12% des postes de titulaires ne sont pas pourvus. (46 sur 382)
  • tous les services se plaignent du manque de personnel. De ne pouvoir assurer les missions.
  • Des missions sont déjà ou risquent d’être externalisées. Ou bien elles sont en attente de budget, repoussées à une autre année. Les programmes d’investissement ont des enveloppes trop courtes pour répondre aux objectifs, alors on taille. L’entretien des bâtiments est souvent en panne.
  • Comment Les habitants peuvent-ils avoir des repères entre un contexte où il leur est dit sans cesse que la politique de rigueur est en cours et qu’à St Jean on y arrive quand même ? la rigueur de gauche ferait-elle moins mal ? n’y a-t-il que cette alternative ?
J’avais proposé dans le débat des orientations budgétaires, une position qui donne à voir la politique de la droite et celles des marchés financiers en même temps qu’elle faisait appel à l’intervention citoyenne. C’est la dernière année de la compensation de la TP. Comment allons-nous faire ?
Le Maire parle de « l’effort de chacun ». mais c’est imposé aux services. La stabilisation de la masse salariale, c’est en fait une baisse
Je rappelle la proposition des OB : Pour 2012, montrons avec les services les besoins. Chiffrons-les. Voyons ce qui manque. Mettons cela en regard des profits financiers, des sommes engouffrées dans le soutien aux banques, dans les niches fiscales et autres cadeaux à la finance.
Retardons le vote du budget pour en faire une période de combat et d’alerte avec les autres collectivités de gauche du département et la Région. Cela nourrira le débat pour des changements profonds tant espérés par les gens, surtout « les plus modestes et les plus fragiles » qui risquent bien, faute de ces batailles, de rester dans l’abstention.
Je regrette pour ce budget l’insuffisance d’une position politique plus marquée à gauche. 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.