Fédération du Loiret

Fédération du Loiret
Accueil

À propos du dispositif « ECLAIR » sur une partie des établissements scolaires de Saint-Jean-de-la-Ruelle

 
 
 
 

 

Le collège Malraux et 3 groupes scolaires du sud de la ville sont depuis la rentrée en dispositif « ECLAIR » (Écoles, collèges et lycées pour l'ambition et la réussite). Il en est de même pour le collège Rostand à Orléans.

C’est un laboratoire de la déréglementation du système national d’éducation. Ce dispositif se substitue, aux forceps, sans consultation, aux dispositifs d’éducation prioritaires (ex ZEP…).

Sous prétexte de la réussite des élèves, voilà un outil de destruction de l’école publique.

L’ambition de ce dispositif est axé sur le « socle commun des connaissances », programme au rabais mis en place par la droite afin de répondre aux critères d’employabilité du patronat. On nous promet de « sortir » quelques éléments d’élite pour mieux orienter les autres vers des emplois à basse qualification.

Au passage, des moyens d’enseignement (prof et assistants pédagogiques) et des moyens financiers ont disparu. Le recrutement des enseignants est devenu du ressort du chef d’établissement ainsi que leur départ. Il a en outre plein pouvoir sur l’évaluation des professeurs et sur les méthodes. Il lui est donc possible de nommer professeur principal responsable d’une classe, une personne sans formation. Il est devenu un véritable « DRH » utilisant dans l’éducation les méthodes managériales comme les entreprises privées faisant tant souffrir les salariés.

L’idéologie de l’enseignement « sur mesure » de M. Châtel, le ministre, est une ineptie pédagogique. Elle vise à faire admettre par les familles la fatalité de la difficulté scolaire dont le seul responsable est le ministère parce qu’il détruit le système national public d’éducation.

Les élus communistes appuient la demande des personnels et de leurs organisations syndicales de mettre fin à ce dispositif, de donner les moyens au service public de faire réussir tous les élèves avec des conditions de travail des personnels dignes. Il faut cesser de supprimer des postes et en créer 150 000 au plus vite dans l’éducation.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.